Mecatechnic Blog

La communauté des passionnés de véhicules anciens et de restauration

Comment régler l’allumage du moteur type 1

Deux méthodes existent pour règle l’allumage du moteur type 1 : avec une lampe témoin, ou avec une lampe stroboscopique, la seconde affinant le réglage de la première. Mais pour ceux qui n’ont pas ce matériel, un réglage fin avec une lampe témoin sera suffisant.

Lampe témoin

L’idéal est de posséder un tournevis équipé d’une lampe intérieure. Un outil qui n’est pas très onéreux et bien pratique puisque livré avec sa pince et son fil. Bien entendu, on peut aussi se bricoler sa lampe !

La poulie de vilebrequin possède plusieurs repères. Sur sa partie avant, on trouve généralement un bossage, et en face une encoche située sur la partie arrière. Le bossage correspond au point mort haut du premier cylindre, l’encoche signifiant zéro degré d’avance. Il faut donc aligner cette encoche avec le plan de joint séparant les deux carters. A noter que dans la majorité des cas, cette encoche est la plus à gauche. Le point mort haut étant défini, vous remarquerez que le doigt de l’allumeur pointe vers vous. S’il pointe vers l’arrière, faites un tour de plus avec la poulie pour que le doigt d’allumeur effectue le demi-tour qui lui manque. Lorsqu’il pointe vers vous, tournez le corps de l’allumeur jusqu’à ce que le repère situé sur le carter soit aligné avec le doigt. Cette position est celle du moment d’allumage du cylindre numéro 1. Vous pouvez donc vérifier que vos fils sont bien montés dans le bon ordre d’allumage 1-4-3-2. (Sens des aiguilles d’une montre). Une fois ces préliminaires effectués, reste à régler l’avance. Sur votre poulie, il y a une autre encoche huit millimètres à droite de la première. Elle donne une avance de 7,5 ce qui est la mesure normale pour les moteurs équipés d’allumeurs d’origine à dépression et pour un allumeur 009. Dans le cas d’un allumeur d’origine : tous les allumeurs ne se règlent pas de la même façon. La valeur initiale (ex 7,5° d’avance) est fonction du type de moteur et du type d’allumeur.

Passons au réglage proprement dit. Mettez le contact (sans démarrer le moteur). Placez votre tournevis magique à la masse et pincez le côté rupteurs de la bobine. C’est le fil qui vient de l’allumeur au cas où ce serait illisible sur la bobine.

Tournez la poulie jusqu’à ce que la deuxième encoche soit alignée avec le plan de joint des carters. Desserrez l’allumeur (clé de 10) et tournez le dans le sens des aiguilles d’une montre, la lampe s’éteint. Dans l’autre sens, elle se rallume. La bonne position est juste quand la lampe se rallume. Effectuez plusieurs fois la manœuvre avant de resserrer l’allumeur puis vérifiez en tournant la poulie car parfois, en serrant la vis de fixation, on dérègle légèrement l’allumeur. En principe, vous pouvez rouler comme cela. Par mesure de sécurité, il vaut mieux contrôler avec une lampe stroboscopique.

Lampe stroboscopique

Pour effectuer un réglage d’allumage avec une lampe stroboscopique, il faut mettre le moteur en route. Avant de le mettre en route, placez la pince sur le fil du cylindre numéro 1. Attention au sens de la flèche sur cette pince, elle indique le sens du courant. Placez le fil du plus à la borne plus de la bobine et le fil de masse à la masse.

Le principe est le même qu’avec le tournevis sauf qu’en déplaçant l’allumeur, on voit, par effet stroboscopique, l’encoche de la poulie qui se déplace dans un sens ou dans l’autre. On resserre l’allumeur quand l’encoche est bien alignée avec le plan de joint. Sur certaines lampes, on peut même vérifier le point mort haut en se servant de la première encoche.

Nota : sur un allumeur d’origine le réglage avec la lampe se fait capsule de dépression débranchée.

Réglage au préalable

Réglez au préalable l’écartement des rupteurs à 0,40 mm; si vos vis sont piquées, changez-les sans oublier le condensateur. Vérifiez la bonne position de la tête de l’arbre d’entraînement de l’allumeur, fente excentrée au PMH cylindre N°1. Un jeu dans l’axe de l’allumeur ne doit pas dépasser 2° de variations dans la lecture de l’angle en accélérations. Au-delà : changez votre allumeur. Un mauvais calage initial ou/et un allumeur “usé” vous amèneront une surchauffe qui pourra aller jusqu’à faire fondre un piston ou une culasse ! (Cas typique d’annulation de la garantie sur les moteurs en échange standard)

Signal d’alarme

Cliquetis : trop d’avance, carburant trop vieux (pouvoir détonnant trop faible), ou surchauffe anormale du moteur : diminuer l’avance.

Voiture anormalement “molle” : pas assez d’avance ou pire du retard : surchauffe.

Au point mort du haut cylindre N°1

(A) Plan des demi-carters             

(B) Repère sur pourtour d’allumeur

(C) Position des fils sur la tête de delco            

 (D) Position de la tête de l’arbre d’entraînement de l’allumeur, fente excentrée (Allumeur déposé)

photo_2

Retrouvez l’ensemble de nos Meca-Conseils

suivant Article

précèdent Article

Laissez nous votre commentaire

© 2021 Mecatechnic Blog

Thème par Anders Norén